Sensitive Hearts, lovers of human and precious bienséants, go your way


Sensitive Hearts, lovers of human and precious bienséants, go your way. In this post, we cause barbarism.
With regard to the ancient warriors of our ancestors the Gauls, a precision given by diodore of Sicily in his ‘Historic Library’ struck me from the first reading:  » to the fallen enemies they cut the skulls and tie them to the neck of their horses. » I always wondered why they attached these trophies to the neck of their frames and not to the arçon. The question may seem o…
See more
· See original ·
Rate this translation


Bastien Gilles
décembre 18, 2017

Celtes 01. Vikings 00 ^^

Arthur de Batz
décembre 18, 2017

J’ai tendance à trouver que l’intimidation, ou simplement le plaisir de mettre les têtes à cet endroit, suffisent à répondre à la question. Un tel placement peut effectivement avoir pour origine un évènement du genre de celui auquel vous faites référen…

    Jean-Philippe Jaworski
    décembre 2, 2017

    Je suis d’accord : ce n’est qu’une hypothèse assez libre qui se prête plus à mon angle (la composition romanesque) qu’à la spéculation historique. Ce qui invaliderait d’ailleurs cette hypothèse fonctionnelle, c’est qu’il semble que les Celtes manipulai…

    Nathan Schneider
    décembre 2, 2017

    L’imagination (qui est très précise, mais l’est quand elle peut et doit l’être)

    Attention quand même, l’imagination, même « très précise », reste l’imagination

    Arthur de Batz
    décembre 3, 2017

    Nathan Schneider je n’ai pas dit le contraire. Discutez avec un amateur de science-fiction, Star Wars ou Battlestar galactica, par exemple : il sait, à moins d’avoir un problème, que ces films ou séries ne font pas références à des choses qui existent,…

Jean-Philippe Jaworski
décembre 18, 2017

Je suis d’accord : ce n’est qu’une hypothèse assez libre qui se prête plus à mon angle (la composition romanesque) qu’à la spéculation historique. Ce qui invaliderait d’ailleurs cette hypothèse fonctionnelle, c’est qu’il semble que les Celtes manipulai…

Nathan Schneider
décembre 19, 2017

L’imagination (qui est très précise, mais l’est quand elle peut et doit l’être)

Attention quand même, l’imagination, même « très précise », reste l’imagination

Arthur de Batz
décembre 20, 2017

Nathan Schneider je n’ai pas dit le contraire. Discutez avec un amateur de science-fiction, Star Wars ou Battlestar galactica, par exemple : il sait, à moins d’avoir un problème, que ces films ou séries ne font pas références à des choses qui existent,…

Hélène Marchetto
décembre 18, 2017

Ce qui s’appelle garder une dent contre quelqu’un^^

Thomas Laborey
décembre 18, 2017

Fear the biting dead !

Yann Daoulas
décembre 19, 2017

Précision essentielle, je trouve (en passant, faute de frappe à « il se présenta »).

Jean-Philippe Jaworski
décembre 19, 2017

Merci, c’est corrigé !

Remi Mogenet
décembre 19, 2017

C’était des trophées, et aussi un moyen de dominer l’âme des tués, comme en Amérique.

Sébastien Hayez
décembre 19, 2017

Est ce que le placement à proximité de la tête du cheval n’est pas aussi un excitant pour l’animal qui peut mal vivre cette proximité…

    Remi Mogenet
    décembre 2, 2017

    Il est difficile de croire qu’il en ait quoi que ce soit à faire…

    Sébastien Hayez
    décembre 2, 2017

    Oui mais les animaux connaissent parfois de drôle d’épouvantails. Un cd brillant pour des corbeaux, un concombre pour un chat…

    Remi Mogenet
    décembre 2, 2017

    Mais pas un crâne humain…

    Sébastien Hayez
    décembre 2, 2017

    C’est vrai que mon savoir en psychologie équine reste sommaire.

    Celia Barreyre
    décembre 2, 2017

    L’odeur de mort tout simplement ? une tête coupée ne reste pas fraiche longtemps. Les animaux savent instinctivement reconnaître du cadavre, humain ou non… ? (on parle de tête là, si je ne m’abuse, pas de crâne)

    Remi Mogenet
    décembre 2, 2017

    Il s’agit bien de crânes, selon la citation de Diodore de Sicile. On faisait souvent bouillir la tête et on gardait l’os.

Remi Mogenet
décembre 19, 2017

Il est difficile de croire qu’il en ait quoi que ce soit à faire…

Sébastien Hayez
décembre 19, 2017

Oui mais les animaux connaissent parfois de drôle d’épouvantails. Un cd brillant pour des corbeaux, un concombre pour un chat…

Remi Mogenet
décembre 19, 2017

Mais pas un crâne humain…

Sébastien Hayez
décembre 19, 2017

C’est vrai que mon savoir en psychologie équine reste sommaire.

Celia Barreyre
décembre 20, 2017

L’odeur de mort tout simplement ? une tête coupée ne reste pas fraiche longtemps. Les animaux savent instinctivement reconnaître du cadavre, humain ou non… ? (on parle de tête là, si je ne m’abuse, pas de crâne)

Remi Mogenet
décembre 20, 2017

Il s’agit bien de crânes, selon la citation de Diodore de Sicile. On faisait souvent bouillir la tête et on gardait l’os.

Sylvie Malingrey
décembre 19, 2017

Bien mal acquis ne profite jamais. C’est certain le mort avait une dent contre lui (ok je sort)

Anouchka Lys
décembre 20, 2017

Jean-Christophe Merlot

Philippe Abdelahir
décembre 20, 2017

Je suis toujours fan de vos posts